Actualités

> > Impossible pédagogie de l'élevage : comment reconnecter consommateurs et éleveurs ?

Impossible pédagogie de l'élevage : comment reconnecter consommateurs et éleveurs ?

Le SYRPA, Agriculteurs de Bretagne et le SPACE coorganisent un Grand Débat le mercredi 16 septembre 2020 sur le thème : "Impossible pédagogie de l'élevage : comment reconnecter consommateurs et éleveurs ?"

Le Grand Débat est un temps fort et un rendez-vous historique du SPACE, le Salon international de l'élevage pour toutes les productions animales à Rennes. Retrouvez le Grand Débat dans la vidéo ci-dessous :
 
 

 
Co-organisé par le SYRPA, AGRICULTEURS DE BRETAGNE et le SPACE, le Grand Débat est maintenu en live, le mercredi 16 septembre de 10h30-12h30, sur la chaîne Youtube Space-TV par Web-Agri.
 
Ce Grand Débat réunira des interventions croisées de Florence Gramond de l'Institut BVA, d’Etienne Fourmont (éleveur laitier), de Dominique Gautier (éleveuse de porcs) et de Gabrielle Dufour autour de la question : "Impossible pédagogie de l'élevage : comment reconnecter consommateurs et éleveurs ?"
 

Pour aller plus loin 

LE POINT DE VUE DU SYRPA, LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION EN AGRICULTURE / Anne Dummonet-Leca, Présidente du SYRPA

Le monde de l’élevage concentre plusieurs angoisses et revendications autour de la malbouffe, du statut de l’animal d’élevage et des préoccupations environnementales. Par ailleurs, la digitalisation via les réseaux sociaux a donné accès à une multitude d’informations qu’il est parfois difficile de comprendre pour les citadins. Il est ainsi essentiel que tous les acteurs de l’alimentation se mobilisent pour faire mieux comprendre l’élevage et l’agriculture.
 
Les éleveurs doivent plus que jamais prendre la parole !
Après des décennies de déconnexion, aussi bien géographique que sociale et sociétale entre les mondes de la production et celui de la consommation, il apparaît aujourd’hui nécessaire de trouver des espaces de discussion libre et bienveillante.
Communiquer est une activité exigeante, qui n’était pas a priori dans l’ADN du métier d’agriculteur et d’éleveur ! Pourtant, elle est incontournable. Prendre la parole en tant qu’éleveur permet d’apporter son regard à la fois de professionnel et de consommateur.
 
Revaloriser le travail des éleveurs auprès des consommateurs
C’est par la preuve que l’on convainc de sa pertinence. Le confinement a ainsi fait prendre conscience aux citoyens de l’importance de se nourrir et de pouvoir compter sur des femmes et des hommes qui assurent nos besoins vitaux. Le capital sympathie des éleveurs doit permettre également de véhiculer des valeurs simples du métier comme la fiabilité, le savoir-faire, le goût de bien faire, sans tomber dans le roman photo passéiste !
 
Trouver les « bons » mots : bien expliquer, c’est surtout être compris et perçu
Selon le sociologue Claude Lévi-Strauss, l’ingestion d’aliments, notamment la viande, représente, pour l’être humain, un acte particulièrement anxiogène avec une dimension philosophique. A cet égard, l’alimentation est empreinte d’une forte charge émotionnelle, ce qui complexifie l’acte de communication. Se centrer sur les perceptions des consommateurs, comme des contradicteurs est de ce fait primordial. Il ne suffit plus seulement d'informer mais de trouver un langage commun pour s'engager vers le même objectif : garantir une alimentation saine, variée et goûteuse tout en préservant le revenu et la légitimité des éleveurs.
 
 

LE POINT DE VUE DE L’ASSOCIATION AGRICULTEURS DE BRETAGNE / Danielle Even, Présidente d’Agriculteurs de Bretagne

Les agriculteurs doivent réexpliquer les bases de l’agriculture : la saisonnalité, les cycles d’élevage, les manières de faire pousser fruits, légumes et céréales, la nécessité du temps long dans leur quotidien… Parler de ses choix, sans opposer les systèmes pour montrer la réalité des pratiques. Et peut-être le plus important : raconter son histoire, les à-côtés bons et mauvais qui les font aimer leur métier et ainsi permettre aux citoyens de mieux les comprendre.
 
Agriculteurs bretons et consommateurs de la région : une perception faussée !
La vision d’une agriculture bienfaitrice par son rôle nourricier (et en particulier durant la période de
confinement), économique et social est toujours partagée par nos concitoyens. C’est dans la remise en cause des circuits longs par les consommateurs qu’il faut mesurer l’évolution des demandes : plus de local, plus de bio, demande d’une agriculture plus raisonnée en opposition à une agriculture considérée comme industrielle.
Finalement, les Bretons se représentent très mal ce qu’est l’agriculture bretonne !
 
Assurer un dialogue entre agriculteurs et consommateurs de la région
Notre objectif est d'inviter, d'inciter les éleveurs et cultivateurs à reprendre en main leur image et à leur donner les moyens d’expliquer leur métier. S’ils ne prennent pas la parole, d’autres s’exprimeront à leur place. Qui mieux qu’un agriculteur peut répondre aux questions sur l’agriculture ?
Des portes ouvertes d’élevage comme « Tous à la Ferme ! », les vidéos sur les réseaux sociaux permettent de raffermir ce lien entre le monde agricole et grand public. Nous encourageons les agricultrices et agriculteurs à aller sur les réseaux sociaux et à répondre directement aux questions qui leur sont posées.
 
 

LE POINT DE VUE DU SPACE, LE SALON INTERNATIONAL DE L’ÉLEVAGE / Anne-Marie Quemener, Commissaire Générale du SPACE

Les consommateurs sont exposés à de nombreux messages, parfois divergents, concernant leur
alimentation. Ils ont de plus en plus besoin d’être rassurés sur ce sujet directement lié à leur préoccupation concernant leur santé et celle de leurs proches. Créer ou recréer cette connexion directe entre les éleveurs, fournisseurs de la base de cette alimentation, et les consommateurs, destinataires finaux du fruit de leur travail, est plus qu’essentiel.
 
Le lien entre éleveurs et consommateurs est altéré
Les facteurs à l’origine de cette modification sont certainement très divers : de moins en moins de citoyens en lien direct avec la terre par leurs origines familiales, une évolution des attentes sociétales désormais très orientées vers des préoccupations environnementales, l’émergence et l’efficacité dans leur communication de structures qui s’opposent à certaines formes d’agriculture, …
 
Le Grand Débat, un rendez-vous fort du SPACE, utile pour avancer dans cette réflexion
La communication du monde agricole, en particulier envers le grand public, étant aujourd’hui encore plus qu’hier un enjeu essentiel pour notre secteur, le Grand Débat est forcément utile pour assembler et partager des expertises sur le sujet.
 
 
thiziz test