Adeline Yon

Adeline Yon
Adeline Yon
Éleveuse de Limousine
Trébry

Bonjour, merci de me suivre pour cette nouvelle saison d’Agribretagne ! Je m’appelle Adeline Yon, j’ai 39 ans, je suis mariée avec 2 enfants.

Après un master, j’ai intégré un poste de responsable qualité dans une entreprise agroalimentaire. Au bout de 10 ans, j’ai décidé de revenir aux sources par passion ! J’ai repris l’élevage familial à Trébry après la retraite de mes parents. J’ai un salarié qui est sur l’élevage depuis 38 ans, Daniel. Nous faisons de la sélection génétique en race limousine.

Nous avons environ 280 animaux en système herbager avec 80 ha d’herbe, 11 ha de blé et 11 ha de maïs. Nous vendons des taureaux à travers toute la France sur la base de critères de race (des animaux avec de gros bassins, qui apportent beaucoup de lait, etc). Le cœur de notre métier est la vente d’animaux pour la reproduction, mâles et femelles.

Nous participons à beaucoup de concours pour mettre en valeur notre élevage, un peu moins cette année forcément.

Bonne semaine en ma compagnie !

Adeline Yon

Aujourd’hui, entre la surveillance des vêlages c’est conseil d’administration d’Eureden, motivée pour défendre notre agriculture bretonne et notre filière bovine !

Depuis le 1er août, nous attendons 90 vêlages. C’est donc une période intense de surveillance. Nous veillons à ce que chaque vêlage se passe bien. Nous aidons le veau à naître si besoin et dans de rares cas (2 sur 30 à ce jour).

Après 9 mois passés dans le ventre de sa mère, le veau naît à environ 45 kilos et tête sa mère dans les heures qui suivent.

Dans cette fin de période estivale, les vêlages sont rythmés par des soirées conviviales. Malgré tout, il faut se lever le matin. Quelle que soit l’heure, il faut être là !

Après la naissance et la tétée, nous procédons aux soins du veau. On mesure le tour de poitrine et on l’identifie à l’aide d’une boucle à chaque oreille sur laquelle figurent les numéros de notre élevage et celui du veau. Par exemple, Rillette a le numéro 3761 ! Oui, les noms des veaux ont un rapport avec leurs mères chez nous. Je vous laisse deviner le nom de la mère de Rillette ?

Tous les jours, en plus des vêlages, nous prenons soin du cheptel. Nous les dorlotons car la docilité est un point primordial pour notre élevage. Je m’assure que le troupeau se porte bien : on leur met de l’eau et on leur donne à manger : foin et herbe en été complétés par de l’orge en granulé.

Le soir pendant la période des vêlages, nous faisons le tour des vaches pour surveiller les prochaines naissances. Ce soir, c’est avec mes surveillantes en chef que la veille s’opère. L’aide de la famille est précieuse, surtout celle de mes retraités actifs en cette période intense (@didieryon) !

Tous les jours, en plus des vêlages, nous prenons soin du cheptel. Nous les dorlotons car la docilité est un point primordial pour notre élevage. Je m’assure que le troupeau se porte bien : on leur met de l’eau et on leur donne à manger : foin et herbe en été complétés par de l’orge en granulé. Crédit Photo Idele (https://www.facebook.com/idele.fr/)

Merci de m’avoir suivie cette semaine ! Après les câlins de Pumba et Orbel, place au sport ! Du longe-côte au Val André avec les copines. Bon week-end !

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez .

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

FonctionnelsCes cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

AnalytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Réseaux sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

PublicitéCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

PublicitéNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.